Accueil > Actus > Interview de Lila Touili, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018

Interview de Lila Touili, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018

Lila Touili, jeune athlète passée par le CNEA Font-Romeu et aujourd’hui au Cercle des Nageurs de Marseille, a participé au rayonnement du sport français en remportant une médaille de bronze en 50 mètres dos aux Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se sont disputés à Buenos Aires en octobre. La jeune nageuse a accepté de revenir pour le Réseau Grand INSEP sur la vie d’une jeune sportive de haut niveau et sur l’expérience qu’elle a vécue en Argentine. 

« Je m’appelle Lila Touili, j’ai dix-huit ans et je fais de la natation depuis mes six ans. Aujourd’hui, je nage aux « Cercle des nageurs » de Marseille. 

Pour pratiquer la natation et réussir à réaliser de bonnes performances, il faut bien sûr aimer l’eau mais également être motivée pour encaisser la répétition des entraînements. C’est comme ça que je vais avant tout pouvoir progresser dans ce qu’on appelle les parties techniques non nagées : les coulées, les virages et les départs.

La vie d’un jeune sportif de haut niveau, entre entraînements, vie sociale et cours, est complètement différente de la vie des autres jeunes, différente de la vie des non-sportifs. Je ne peux pas sortir quand je veux, je ne peux pas toujours manger ce que je veux. Le rythme de vie est assez différent. Par exemple, je suis les cours par correspondance car je n’ai pas le temps d’aller à la fac.

J’ai su que j’allais participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à la fin des championnats de France toutes catégories à Saint-Raphaël. Je n’en revenais pas, j’étais tellement heureuse. Pour ce qui est de ma préparation, je dois dire que je n’ai pas vraiment préparé les JOJ. Ce n’était pas l’objectif de la saison car ils sont au tout début de l’année sportive. J’étais plus dans une période de travail que dans une période de préparation pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse.

La vie sur place était extraordinaire, l’ambiance était tout aussi géniale. L’atmosphère qui régnait était un mélange de bonne entente et d’esprit de compétition. J’ai rencontré beaucoup de personnes lors de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse et certaines sont devenues des amis. 

Lorsque j’ai reçu la médaille, je n’en revenais pas, j’étais tellement heureuse. C’est difficile de garder les pieds sur terre après une telle performance et les jours qui ont suivi ont été un retour à la réalité assez brutal pour moi. Comme je l’ai dit, j’étais dans une période de travail donc dès que la compétition s’est terminée j’ai repris les entraînements. Deux fois par jour plus le travail de musculation. Pour le coup, c’était d’autant plus dur car je voyais les autres sportifs profiter de l’Argentine et des autres compétitions.

Ces Jeux Olympiques de la Jeunesse m’ont appris que le niveau international est vraiment très élevé. Cette compétition m’a en tout cas donné envie de revivre une expérience comme celle-ci et surtout de remonter sur le podium. Sur le long terme, mon objectif reste de disputer les Jeux Olympiques… »

  • Partager
Crunch ! Ce site utilise des cookies ! En fermant cette fenêtre, vous acceptez les cookies sur votre appareil.En savoir plusFermer